Office du Tourisme
de
Grez-Doiceau
Tourisme de
Grez-Doiceau
Tourisme de
Grez-Doiceau

Nl   En

Nos balades


Grez-Doiceau - Les trois vallées (10 kms)
Le départ se fait depuis la place Ernest Dubois devant la cure. Ce bâtiment est un bel exemple de maison pastorale du XVIIIe siècle avec un toit à la Mansard. A côté se dresse l'église Saint-Georges reconstruite par l'abbaye de Valduc en 1782. Elle est dominée en façade par une tour romane massive et trapue. L'intérieur, mérite l'attention de par son maître-autel, ses stalles du XVIIe siècle, son grand Christ du XIIIe et sa chaire de vérité du XVIIe. Vous pourrez également y admirer une lignée de Sainte Anne gothique, des statues de Saint Roch et de Saint Nicolas (XVIIe) et des céramiques de Max vander Linden ainsi que de très belles boiseries et un banc de communion. Elle fut jadis le centre de pélerinage dédié à Saint Marcoul (tableau et statue)

Eglise Grez Passez devant l'église pour déboucher dans la rue de la Barre et tournez à gauche. Au coin se trouve une maison du XVIIIe, dite maison espagnole, qui a gardé son aspect d'origine.
Dans la rue de la Barre (nos 7, 8, 9) se trouvent de belles maisons villageoises du XVIIIe siècle. Juste avant le pont, prenez le chemin à droite qui suit la rivière dit quai Saint Michel. Une allé d'aubépines rend cette partie du parcours très agréable. On laisse sur la gauche le pont d'Arcole situé au confluent du Train et du Piétrebais avec son bel ensemble de hêtres rouges. On longe peu après le Franc Moulin, grosse demeure du XIXe siècle entourée d'un mur.

La vallée du Train
La route en pavés fait place à un chemin qui suit, à quelque distance, la vallée du Train. Dans le parc se situe une ancienne carrière inondée. Nous sommes sur le flanc de la vallée : à notre gauche des fonds humides d'une grande richesse biologique, à notre droite de grands champs cultivés avec, à leur bord supérieur, le début du lotissement et du golf du Bercuit. On débouche ainsi sur le hameau de Morsaint.

Le Ry de Hèze
On reprend alors à gauche la route asphaltée, on passe le Train et à droite, on s'engage dans la rue de Royenne. Peu de temps après, prendre à gauche le chemin du Ry de Hèze qui longe le ruisseau du même nom. A gauche, la butte de Biez, à droite la campagne de Royenne qui s'élève vers le bois du Grand-Sart. On arrive ainsi par un très beau chemin aux "Fonds de Hèze" et à la chapelle Copp surplombée d'un tilleul magnifique et à une petite station de pompage d'eau.
A cet endroit s'amorce la variante de votre promenade, décrite plus loin. On continue sur la rue du Résidal qui longe, sur sa partie inférieure dans la vallée, le hameau de Hèze bâti à flanc de coteau. (Pour ceux que le désirent, les petites rues entre la rue de Résidal et l'avenue Félix Lacourt sont agréables à parcourir et renferment une série de petites maisons campagnardes anciennes et de qualité.

Ferme de la Sarte et plateau de Hèze
Au bout de la rue du Résidal, prendre la rue Marguerite qui vous amène sur l'avenue F. Lacourt qu'il faudra emprunter sur la droite pendant 300 mètres jusqu'à la petite chapelle du Saint-Sang. Prendre le chemin à gauche et admirer la ferme de la Sarte ou del Sart constituée d'une grosse ferme à cour fermée de la deuxième moitié du XVIIIe siècle, avec une belle entrée et un toit de tuiles qui s'inscrit harmonieusement dans le plateau de Hèze.
On se trouve sur le large plateau, aux terres riches, de Hèze qui s'étend jusque Longueville et Piétrebais. De très belles vues, de nombreux chemins de campagne, de petits bosquets, des chemins creux le rendent particulièrement attrayant.

Chavée de la Sarte Cocrou
Contournez la ferme de la Sarte et empruntez la chavée de la Sarte en direction du bois que l'on traverse ensuite par un merveilleux chemin creux sablonneux vraiment très agréable. Après le bois, au croisement, prendre à gauche et faire un petit crochet pour voir la chapelle Saint-Sébastien de Cocrou. Cette chapelle comporte un bel encadrement de porte (vitrail de L.M. Londot et céramique de Max vander Linden)
Reprenez la rue de Bettinval qui traverse les champs et prairies de la vallée du Piétrebais. En face de vous, se dresse la butte de Biez avec son église et ses maisons sur la hauteur.

Paysage La butte de Biez
Traversez l'avenue F. Lacourt pour montez la rue du Beau Site (pente assez raide). Beau vieux verger à droite, vieille ferme aménagée à gauche, presque au sommet belle grosse maison villageoise avec un splendide tilleul. De là vous pourrez admirer une vue panoramique exceptionnelle sur Grez Centre, Bossut et, dans le lointain, la forêt de Meerdael, Beausart, le Bercuit. La place de l'église dédiée à Saint Martin est un édifice de style néo-gothique qui contient un mobilier intéressant dont un maître-autel du XVIIe siècle et de belles stalles Louis XIV. Faites le tour de l'église et prenez la rue Champ du Curé d'où l'on peut découvrir également des vues panoramiques remarquables sur Grez et ses environs.

Voie vicinale
Descendez la rue Champ du Curé et après un très beau passage entre deux talus boisés, prenez à droite le chemin empruntant l’ancienne voie vicinale Wavre-Jodoigne qui a été fort heureusement reconvertie partiellement en chemin vicinal. Empruntez la rue F. Lacourt à gauche, puis la rue Basse-Biez vers la droite.

chateau Le château de Piétrebais-en-Grez
En redescendant, vous apercevrez, sur votre gauche, le château de Piétrebais-en-Grez qui est sans conteste le monument le plus important de la vallée du Train. Situé le long du Piétrebais dont les eaux alimentent ses douves le château fut habité par les seigneurs de Grez dont la première lignée pourrait remonter à la fin du Xe siècle. Le donjon trapu et garni de meurtrières est le seul vestige de l’époque féodale. Ses murs ont une épaisseur de 1,45 m à la base et il ne reçut sa toiture qu’au XVIe siècle. A côté se situe l’entrée primitive du domaine où l’on accédait par un pont-levis. Sa grande porte cochère surmontée d’une magnifique pointe de pignon à volutes de style Renaissance est remarquable. Dans la maçonnerie son gravés les armes des van den Berghe et des Liminghe. La seule tour ronde subsistante est un colombier remarquable avec 500 boulins et son échelle tournante intérieure. Le château, rectangulaire et limité à l’origine par quatre tours d’angle a subi d’importantes modifications au XIXe siècle. Il est actuellement séparé en deux habitations distinctes (propriétés privées)

Vieux pont
Prenez l’avenue du Monceau, en longeant le Piétrebais. En face de la seconde entrée du château, plus moderne que la précédente, ne pas manquer d’admirer le plus vieux pont de Grez-Doiceau sur lequel passait l’ancienne route de Wavre à Jodoigne. Rejoinez le confluent du Piétrebais avec le Train et vous reviendrez ainsi à la place Dubois en face de l’église après avoir effectué quelques 10 km qui vous auront permis, nous en sommes certains, d’avoir pu admirer quelques beaux aspects de notre commune.

Variante (5 km)
Suivez le précédent itinéraire jusqu’à la chapelle Coppe et un peu plus loin à gauche engagez-vous dans la rue du Boulevard pour y découvrir quelques beaux exemples de petites maisons campagnardes souvent bien restaurées. Prenez l’avenue F. Lacourt sur 150 mètres jusqu’à la gare de l’ancien vicinal. A droite se trouve la belle ferme du Sartage. Tournez à gauche et un peu plus loin, toujours à gauche, enfoncez-vous dans le bois de sapins en suivant l’avenue du Vicinal qui est l'ancienne assiette de la voie du vicinal qui y passait jusqu’en 1956. On contourne la colline de Biez à mi-coteau. Au croisement avec la rue du Beau Site, prenez à droite – très belle montée, pleine de charme avec quelques vieilles maisons de caractère pour atteindre ainsi l’église de Biez où nous rejoignons le précédent itinéraire. Ne pas hésiter auparavant à redescendre un peu la rue du Beau Site pour aller admirer, à côté du numéro 24, le magnifique paysage qui s’offre à vous.